Circulez.be

Mardi, 21 novembre 2017

Vous êtes ici: Services ↓ Qualité de l'air

PRINCIPAUX INDICES DE QUALITÉ DE L'AIR

Légende


PARTICULES :

Concentration de l'air en particules inférieures à 10 microns (Particule Matter 10)
Particules fines
Source : Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) -
http://www.irceline.be/


CLASSIFICATION DES PARTICULES SUR BASE DE LEURS DIMENSIONS :
  • Poussières sédimentables : ce sont les plus grosses, elles retombent vite et donc ne sont pas vraiment des « particules en suspension ». Pourtant, selon leur nature, elles peuvent avoir des impacts importants sur l’environnement et la santé humaine dans les alentours de leur lieu d’émission.
  • Poussières en suspension : c’est l’ensemble des particules en suspension de diamètre moyen inférieur à 75 microns (soit à peu près le diamètre d’un cheveu).

  • PM10 (PM = Particulate Matter) : particules inférieures à 10 microns
  • PM2,5 : inférieures à 2,5 microns, dites « particules fines ». Très légères, elles peuvent rester plusieurs jours en suspension dans l’air.
  • PM1 : particules ultrafines, de diamètre inférieur à 1 micron.
Source, extrait : http://airclimat.wallonie.be/

OZONE :

Concentration de l'air en O3
Ozone
Source : Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) - http://www.irceline.be/


CARACTÉRISTIQUES :

L’ozone est un composé chimique très réactionnel, instable et constitué par trois atomes d’oxygène. Le mot « ozone » vient du grec « ozein » qui signifie « sentir ». Non sans raison, parce que ce gaz possède une odeur typique que l’on peut parfois sentir dans des pièces non ventilées contenant de (vieux) photocopieurs, ou, à l'extérieur, après un orage caractérisé par une forte activité électrique. La formule chimique de l’ozone est O3.
  • L’ozone présent dans la stratosphère (altitudes comprises entre 15 et 45 km) protège la surface terrestre contre les rayons UV nocifs provenant du rayonnement solaire.
  • L’ozone présent dans les basses couches de l’atmosphère (celles qui nous concernent directement) se forme sous l’action du rayonnement solaire UV lors des chaudes journées et en présence d’importantes concentrations d’oxydes d’azote et de composés organiques volatils.
  • L’ozone dans l’air ambiant est un gaz polluant qui entraîne des risques importants pour la santé publique. Les concentrations élevées d’ozone sont surtout préjudiciables pour les personnes souffrant d’affections respiratoires, les personnes âgées et les jeunes enfants. Mais il arrive aussi que des adultes en bonne santé soient influencés, spécialement en faisant des efforts violents en plein air.
Source, extrait : Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE) - http://www.irceline.be/