Circulez.be

Jeudi, 22 juin 2017

Vous êtes ici: Dossiers Nos futures autoroutes Le Ring 0

Le Ring 0

Passant au sud de Braine-l’Alleud, le tracé du ring de Bruxelles révèle une forme ovale curieusement décentrée par rapport à la capitale.
Il existe un projet visant à redonner à la ceinture autoroutière bruxelloise un parcours plus circulaire.

Rappelons d'abord que Bruxelles compte en fait quatre ceintures :

  • le Ring 20, que nous appelons communément la « petite ceinture », fut établit sur le tracé des anciens remparts de la ville.

  • le R21 n'est autre que la grande ceinture voulue par Léopold II en prévision de l’agrandissement de la ville. Elle est notamment constituée des boulevards Reyers et Général Jacques. On pourrait reprocher au projet son manque de finition, la partie sud de la rocade n’existant pas vraiment avec pour conséquence l'accès difficile à la partie occidentale de la ceinture, où le nom de R21 n’est d’ailleurs pas utilisé pour la nommer.

  • il est aussi un R22, qui n’existe en réalité qu’à l’Est de la ville (Boulevard du Souverain, Boulevard de la Woluwe, …) et cela en raison du simple fait que la banlieue de Bruxelles s’est étendue plus fortement dans cette direction.

  • et enfin le ring autoroutier, le R0. Notez au passage que le R22 se rattache au R0 à hauteur de l’échangeur de Zaventem, d’où un second tronçon du R22 part afin de constituer le ring de Vilvoorde.


  • Ring 0


    Au Nord, si le ring zéro contourne la ville en décrivant un cercle autour de la capitale, il s’étire par ailleurs jusque Waterloo. La raison de cette déviation : la Forêt de Soignes. Afin de limiter la modification de l'important espace vert, les autoroutes qui traversent la forêt ont été construites sur les routes nationales existantes. C'est pourquoi la E411 emprunte le tracé de la N4, et le ring celui de la route reliant Malines à Waterloo via Zaventem. Mais si à l’extrémité Sud de la Forêt de Soignes la route entre directement dans la localité de Waterloo, le ring fut lui construit de manière à contourner la ville et sa voisine Braine-l’Alleud... pour se rattacher à la E19 à hauteur d’Ittre.

    Rappelons cette particularité qui veut que le tronçon du ring dans la forêt de Soignes n’est pas considéré comme autoroutier, la vitesse y étant d'ailleurs limitée et des carrefours y ayant été aménagés au lieu d’échangeurs, à Argenteuil et à Groenendael.

    Un tronçon fut planifié au Sud de Bruxelles afin de raccourcir le trajet entre Auderghem et Anderlecht. A hauteur de Drogenbos un virage important sert de liaison entre le R0 venant d’Anderlecht et la E19 allant vers Hal et Ittre, c’est là qu’aurait dû naître ce tronçon. Un échangeur, démoli aujourd'hui, y fut d’ailleurs construit : il reste l’un des «grands travaux inutiles» dénoncés par le journaliste de la RTBF Jean-Claude Defossé !

    Ring 0
    Images © Google Maps ™

    Légende des inserts :

    - Zoom 1 : de part et d'autre de la chaussée on distingue des aménagements initialement prévus pour accueillir les bretelles de l'échangeur, aujourd'hui détruit.
    - Zoom 2 : dans le bas de la vignette on remarque une courbe claire en demi-lune, vestige d'une bretelle de l'ancien échangeur. A la place de celui-ci, au centre de l'image, un bâtiment récemment construit.


    Le R0, complet, aurait parcouru un trajet d’environ 7 kms, principalement sur le territoire de la commune d’Uccle. L’autoroute aurait en partie été construite sur la voie ferrée reliant Hal à Delta, et serait raccordée à la Chaussée de La Hulpe. Cette dernière relie la Chaussée de Waterloo (N5) au Boulevard du Souverain (R22) et sert de « frontière » entre le Bois de la Cambre et la Forêt de Soignes. Dès lors, les automobilistes venant de Liège et de Namur auraient pu rejoindre le ring Ouest en empruntant la E411 puis le Boulevard du Souverain. Celui-ci, à l’instar de ce qui a été fait sur la « petite ceinture » ou encore l’avenue Louise, aurait été adapté au flux de la circulation par un abattage des arbres de son allée centrale.

    Le tronçon autoroutier du R0 entre Ittre et Waterloo serait probablement devenu A5. La circulation en Forêt de Soigne n’aurait pas été aussi dense, du moins entre le Carrefour Léonard et Waterloo. En outre, l’Est et l’Ouest de l’agglomération bruxelloise auraient enfin été reliés par le Sud. La sortie 17 (Anderlecht Industrie) serait devenue l’origine de la E19 : elle a visiblement été conçue afin d’accueillir les automobilistes venant de Mons et se rendant dans la capitale, et seul un kilomètre la sépare du virage de Drogenbos. Aujourd’hui de nombreuses personnes pensent encore que l’autoroute Ittre - Drogenbos ne fait pas partie de la E19 mais bien du R0, au point que la numérotation des sorties y a été modifiée.

    Le projet d'un ring zéro complet fut abandonné, comme en atteste la démolition de l’échangeur de Drogenbos. En cause, notamment, la commune d’Uccle qui a connu une urbanisation relativement importante en quelques décennies. Et il y a bien évidemment aussi les problèmes de circulation que cela aurait engendré au Carrefour Léonard, sur la E411 jusqu’à Auderghem, et surtout sur le Boulevard du Souverain.


    R0 - tunnel
    Infographie © "Le Soir"
    L’idée de boucler le ring Sud de Bruxelles sur ce tracé fut tout de même récemment remise sur la table : des promoteurs ont proposé la construction d’un long tunnel urbain, entre le ring Ouest et la E411.

    Le tracé proposé est presque identique à l'initial, la différence principale résidant dans le prolongement du tunnel au-delà du Boulevard du Souverain jusqu’à la E411 entre la Forêt de Soigne et le centre sportif du même nom.
    Il ne reste plus qu’à connaître la réaction des riverains, et celle des autorités, mais on peut douter aussi de la présence des moyens financiers nécessaires à la réalisation du tunnel en question.