Circulez.be

Jeudi, 22 juin 2017

Vous êtes ici: Dossiers Nos futures autoroutes L'autoroute A19

L'autoroute A19

La E40-A10 est actuellement la seule autoroute qui relie l’intérieur du pays au littoral belge. Depuis de nombreuses années cependant une autre autoroute est en attente de construction : la A19 qui devrait, parallèlement à la E40, rapprocher la côte belge de l’ouest wallon.

L’autoroute Bruxelles - Ostende fut l’une des premières construite dans notre pays. Si elle relie la capitale à la principale ville balnéaire, ce qui lui valu le surnom d’« autoroute de la mer », son intérêt ne s'arrête pas là.

Son passage par les villes de Gand et Bruges, deux chefs-lieux provinciaux, en fait un axe majeur dans notre réseau routier. Aussi, la E40 draine de nombreux touristes en provenance d’Angleterre via le port d'Ostende ou les ramenant vers la côte s'ils ont préféré transiter par les airs, et l’aéroport de Zaventem. La côte belge n'attirant pas que le visiteur étranger, la E40 est connue pour être l’une des autoroutes les plus embouteillées du pays, chaque week-end un tant soit peu ensoleillé y piégeant des milliers d’automobilistes.

A19 Afin de pallier ce problème, on projeta la construction d’une autoroute entre Courtrai et Coxyde : la A19. Les vacanciers venant du sillon wallon par la E42 et désirant profiter du soleil dans l’une des stations balnéaires situées à l’ouest d’Ostende profiteraient pleinement de cette nouvelle autoroute. Celle-ci pourrait même accueillir des Bruxellois, qui emprunterait alors la E429 jusque Tournai.

La A19 devrait en fait quitter le ring de Courtrai, passer par Ypres et finalement atteindre la E40-A18, Bruges - Calais, à hauteur de la sortie 2, celle de Coxyde. Le tourisme local profiterait pleinement de cette nouvelle route qui desservirait deux parcs d’attractions, l’un situé à Ypres et l’autre à La Panne.
Toutefois, la A19 n'a été construite qu’à moitié : seul le tronçon Courtrai - Ypres est achevé et cela fait des années que la suite est attendue, peut-être même en vain. En effet, la A19 ne semble pas être une priorité pour les autorités flamandes malgré que l’absence de relief et une faible densité de population fassent de la région une terre où les obstacles sont peu nombreux en vue de la construction d’une autoroute.



A Ypres, la A19 inachevée.

La finalisation de la A19 ne semble pas être pour demain, mais les motivations doivent être ailleurs. Et notamment peut-être le fait qu'il existe déjà une autoroute parallèle, mais en France cette fois, entre Lille et Dunkerque. En outre Coxyde, Furnes et Nieuport ne sont pas des localités aussi importantes qu’Ostende ou Dunkerque. D’où sans doute la remise en question de la nécessité de finaliser la A19, l'actuelle N8 semblant pour l’instant suffire. Néanmoins, le projet en tant que tel existe toujours bel et bien ...