Circulez.be

Mardi, 25 juillet 2017

Vous êtes ici: Dossiers Nos futures autoroutes Le Ring 3

Le Ring 3

Charleroi est la seule agglomération de Wallonie qui possède une ceinture autoroutière complète. Avec la E42, le R3 cerne complètement la capitale du pays noir. Néanmoins, il était prévu que ce périphérique soit allongé d’une dizaine de kilomètres.

Si le projet fut rapidement mis au frigo, il se pourrait qu’il ressurgisse d’ici peu.

Entre deux échangeurs le reliant à la E42, le périphérique R3 déploie ses 32 kilomètres autour de Charleroi, l’une des plus importantes agglomérations du pays. Pourtant les concepteurs de cette rocade lui auraient bien donné une dizaine de kilomètres supplémentaires, le projet prévoyant initialement de relier le périphérique Ouest à la E19, et plus précisément à l’échangeur E19/A54 de Nivelles. Pour quelles raisons cette extension ?

Pour répondre il est nécessaire de prendre attentivement connaissance du tissu urbain de cette partie du Hainaut, et de retracer le cheminement de la réflexion.


Charleroi est l’extrémité Est d’une région urbaine s’étendant jusqu’en France, et qui traverse la région du Centre (La Louvière) et le Borinage (Mons). C’est ainsi que l’on retrouve entre Charleroi et La Louvière de nombreuses communes dont la population dépasse les 10.000 habitants. Or, pour les automobilistes venant de Bruxelles et du Nord du pays, l’accès à ces localités est plutôt difficile.
Puisque la A54 relie Charleroi à la E19, et que la A501 en fait de même pour La Louvière, pourquoi ne pas imaginer une troisième autoroute desservant cette fois-ci les communes de Chapelle-lez-Herlaimont et Morlanwelz ?
Etant donné que le périphérique Ouest de Charleroi traverse cette région, les autorités eurent l’idée de poursuivre ce R3 jusqu’à la E19. Le R3 offre aussi un accès aux communes hennuyères se trouvant au Sud de la dorsale wallonne : Thuin, Binche,…


C'est faisant suite à la crise économique des années quatre-vingt que le projet fut écarté. Faut-il le rappeler : le périphérique Ouest n’a été terminé qu’en 1988.
Une route nationale a depuis vu le jour pour palier au manque : la N59 reliant Thuin à la E19 en traversant Anderlues, Morlanwelz, Chapelle et Seneffe. Cette route croise même la N90, qui elle mène à Binche. Il n’y aurait donc plus de raison de voir une nouvelle autoroute dans la région. Du moins, pour l’instant !

En effet, comme nous l'avons vu par ailleurs le projet de la E420 devrait bientôt sortir de terre. Située dans l’axe Rotterdam - Anvers - Marseille, elle dédoublera la N5 entre la cité carolorégienne et la frontière française. Or, dans cet axe on retrouve la A54 Charleroi - Nivelles. Plutôt que d’emprunter le périphérique, on imagine déjà les nombreux routiers et automobilistes traversant le centre-ville, évitant ainsi un détour d’une vingtaine de kilomètres pour confirmer le principe impitoyable qui veut que "La plus courte distance d’un point à un autre est la ligne droite". Mais la petite ceinture de Charleroi (R9) n’est pas adaptée à un tel trafic, constituée au Nord d’un tunnel et au Sud d’un viaduc entraînant tous deux une importante limitation de la vitesse. Comment donc dévier la circulation vers le périphérique R3 ?

C’est ici que le projet pourrait ressurgir. En reliant directement le R3 à la E19 le trafic routier serait déplacé vers l’Ouest de Charleroi. Grâce à ce raccourci plus besoin d’emprunter successivement la A54 et la E42, au risque cependant de voir s'amplifier les embouteillages du R3 Ouest.

Mais on en n’est pas encore là !
La construction de la E420 n’est pas pour demain, malgré l’état avancé du projet, du fait notamment que les autorités n’ont plus les moyens d’antan. Et donc, même si le projet d’un rallongement du R3 ressort des cartons, il faudra tout de même attendre une bonne décennie avant que les premiers mètres de bétons soient coulés.

Les plus attentifs auront remarqué qu’en venant de Bruxelles en direction de Charleroi, à la hauteur de l’échangeur de Nivelles, il existe un petit tunnel long d’une dizaine de mètres. Peut-être un jour verrons-nous enfin la bretelle autoroutière à laquelle il est destiné …



L'échangeur entre le périphérique (R3) Ouest de Charleroi et l'E42 Liège-Mons.
Remarquez la véhétation entourant l'échangeur, qui laisse supposer que le R3 se poursuivrait vers le Nord





L'échangeur de Nivelles, entre la E19 et l'A54-E520 (vers Charleroi), point d'aboutissement du R3.
Remarquez les portions de terrain déjà préparé pour accueillir l'autoroute, au Sud de l'échangeur
.