Circulez.be

Jeudi, 29 juin 2017

Vous êtes ici: Dossiers Nos futures autoroutes L'autoroute E420

L'autoroute E420

Quelque 2.000 ans après César et les chars : une Belgique entièrement couverte d'autoroutes.

Entièrement ? Eh non, une région de Wallonie attend encore et toujours la sienne : les Fagnes. La région de Chimay-Couvin - à ne pas confondre avec les Hautes Fagnes à l'Est de la province de Liège - est la seule contrée belge épargnée par le tissu autoroutier. Mais plus pour très longtemps ...

Accessibilité à l'autoroute, par commune belge

Notez qu'on observe clairement sur cette carte une très importante zone de desserte située loin de toute autoroute.

Source cartographique et géocodage :
D'après une carte de base du Bureau fédéral du Plan, l'ayant lui-même établie d'après les données géographiques de l'ign et du spf Mobilité et Transports pour son étude "Dynamique géographique de l’emploi en Belgique - Déterminants et impact des TIC"
http://www.plan.be/



Comme nous l'avons vu dans notre dossier consacré à la A28, il existe peu d'alternatives pour se rendre dans le Sud français alors que cette région est l'une des plus prisées des vacanciers belges. Il y a bien notre E411 allant de Bruxelles à Luxembourg, et la E19 qui permet un passage par Paris ou la Champagne, mais ...

Qu'à cela ne tienne, le réseau routier trans-européen (routes en "E", comme la E411 ou la E40) prévoit un nouvel axe reliant le Nord et le Sud de l'Europe, via la Belgique : la E420 est prévue entre ces deux axes. Elle permettra de rapprocher les ports de Rotterdam et d'Anvers avec celui de Marseilles. L'autoroute jouera dès lors un rôle important dans l'économie européenne.

La N5

La E420

Chez nous, bien que le tracé définitif ne soit pas encore fixé, nous pouvons déjà pratiquement affirmer qu'elle reliera Charleroi à la ville française de Rocroi, un accord entre la Région wallonne et l'Etat français ayant été signé dans ce sens.

La nouvelle autoroute traversera une région jusqu'alors relativement épargnée par les importants transits routiers : les Fagnes. Actuellement, le seul grand axe routier désservant la région est la N5 qui, en quittant Charleroi, passe par Philippeville et Couvin avant d'atteindre la frontière française à hauteur de Rocroi. Il est déjà prévu que cette nationale soit en partie élargie, entre Laneffe (commune de Walcourt) et Couvin, soit sur une distance d'environ 30 kilomètres... où la N5 est déjà à quatres bandes. Il reste cependant deux tronçons à déterminer : la sortie de Charleroi et le contournement de Couvin.

Le tronçon quittant Charleroi et devant rejoindre la N5 est probablement le plus discuttable. Trois itinéraires ont été tracés et, selon les dernières études réalisées quant à leurs impacts, le tracé "Ouest" serait préféré. Ce tracés partirait de la A503, autoroute qui relie les deux ceintures de Charleroi. Parmi les avantages de cette possibilité, on peut noter l'existence d'un échangeur complet entre la A503 et le R3 (grand périphérique de Charleroi). Le tracé "Est" quant à lui partirait de la sortie 10 du R3 (sortie de Châtelet) et parcourerait un trajet plus court pour rejoindre la N5.



Côté français, le tracés définitif est par contre déjà défini, et on procède actuellement à une consultation populaire. En fait, la E420 contournera Rocroi pour rejoindre l'autoroute existante entre Charleville-Mézières et Reims.




Si l'enjeu de cette autoroute est important au niveau international, il l'est aussi au niveau local : ce morceau de la botte du Hainaut (région de Chimay) et de la province de Namur (région de Couvin) pourrait enfin attirer plus de touristes !

Tourisme et hôtellerie en Belgique


Tourisme et hôtellerie en 2003 - Pourcentages d'arrivées touristiques par arrondissements administratifs sur l'ensemble du territoire national.

Comparées aux Ardennes, les Fagnes peuvent être considérées comme "le parent pauvre" du tourisme rural wallon. La réserve naturelle du Viroin, le château et l'abbaye de Chimay, ou encore les lacs de l'Eau d'Heure sont pourtant des sites dignes d'intérêt.

Signalons au passage que cette nouvelle alternative vers la Provence allégerait un peu le traffic de notre E411. Par contre, le point noir serait pour la région de Charleroi. La A54 Nivelles (E19) - Charleroi conduirait les automobilistes bruxellois notamment vers le centre de la cité carolo et le R9, quitter la A54 pour prendre la E42 puis le R3 pour rejoindre plus loin la E420 constituant dès lors un détour d'une bonne dizaine de kilomètres! Or le R9 (la petite ceinture de Charleroi) n'est pas adapté à une circulation dense.

Pour plus d'information sur le projet E420 en Belgique, vous pouvez consulter le site de l'association "Charleroi South Air Pur", qui regroupe des opposants carolorégiens à la construction de l'autoroute, http://www.e420.be