Circulez.be

Mercredi, 28 juin 2017

Vous êtes ici: Dossiers Nos futures autoroutes L'autoroute A28

L'autoroute A28

Dans ce périple sur nos routes en devenir, et premier volet de ce dossier, une alternative à la route du Luxembourg pour aller se dorer la pilule dans le Sud français sera notre première étape.


D'ici quelques années, une autoroute d'environ dix kilomètres devrait voir le jour en Gaume, et apporter un nouvel échangeur à notre bonne vieille E411.

Si vous connaissez la E411 en tant qu'axe quotidiennement embouteillé vers Bruxelles, vous n'ignorez pas cependant qu'elle constitue d'autre part une des voies vers le Sud et son soleil. Nombreux sont les belges qui préfèrent passer par Luxembourg pour se rendre en Provence ou sur la Côte d'Azur, un passage par Paris tenant aujourd'hui du suicide. Mais les itinéraires vers le Sud ne sont pas nombreux. La E411 et la E25 se rejoignent d'ailleurs à hauteur de Neufchâteau, les Liègeois se joignant aux Bruxellois et Namurois passant eux aussi par le grand Duché. C'est de ce fait qu'est né le projet de la A28.

Image de base de la carte : source Wikipedia http://nl.wikipedia.org/wiki/Europese_weg_411

La A28 devrait permettre de rejoindre Metz sans passer par le Luxembourg, mais en empruntant un itinéraire parallèle. Les Français ont déjà pris les devants : une autoroute reliant le Sud de Thionville à Longwy a été construite (même si par endroits c'est une route nationale à doubles bandes). Un périphérique contourne Longwy, reliant la nouvelle autoroute à la frontière belge (près de Athus).

Mais côté belge les choses ne vont pas si vite. L'autoroute, baptisée chez nous A28, ne fait aujourd'hui que trois kilomètres environ. La RN81 la relie à la E411 de manière "provisoire", quand bien même elle n'est pas vraiment adaptée à un traffic autoroutier : vitesse fortement limitée, nombreux ronds-points etc.

Le MET semble tarder à construire le dernier tronçon de cette A28 pourtant loin d'être inutile, surtout si en plus de la circulation conjointe des E411 et E25 on compte les automobilistes empruntant la N4 pour "faire le plein à Martelange" ... avant de se joindre aux autres, à Arlon, sur la E411.

Ci-dessous une image satellitaire sur laquelle on devine le futur échangeur entre la E411/E25 et la A28. Des aménagements ont déjà été réalisés entre les sorties 32 et 33 de la E411 pour permettre l'installation de l'A28.

En haut et traversant l'image on aperçoit bien la E411. Au milieu du tronçon autoroutier on remarque des dégagements opérés à l'emplacement du futur échangeur ainsi que le début de la future autoroute (bande verticale vert foncé allant vers le bas de l'image).

L'image qui suit met en évidence (en trait bleu) ce que l'on devine sur la première.

Un petit bémol peut-être quant à la future construction de l'autoroute A28 : elle rejoindra la E411 à l'Est d'Arlon, alors que la N82 dévie la circulation de la N4 (en évitant ainsi la traversée du centre d'Arlon) vers la E411 en passant par l'ouest (sortie 31). Ces quelques kilomètres risqueraient peut-être l'embouteillage à l'occasion des départs et retours de vacances.

Revenant à l'image il semblerait qu'une partie de l'échangeur soit aussi visible au Nord de la E411, en la présence de la bretelle qui reliera la E411 (venant de Luxembourg) à la future A28 (trait jaune).
Observant les traits jaune pâle on peut se demander s'il n'y aurait pas aussi une intention de relier la future A28 à la N4, entre Arlon et la frontière luxembourgeoise !?

Mais avant d'inaugurer la A28 il faudra sans doute d'abord attendre que la N81 soit saturée de jour comme de nuit... et que la Région Wallonne se décide à financer la construction de "l'autoroute gaumaise".